Idles

La ville de Bristol est réputée pour avoir plus ou moins enfanté le trip hop, mais Idles, formé en 2009 dans la station balnéaire du sud de l'Angleterre, pratique plutôt un punk rock revigorant, déjà gravé sur une paire d'albums, même s'ils refusent d'endosser l'appellation. Ils revitalisent pourtant l'engagement d'un Clash, en composant leurs brûlots autour de textes contre le Brexit, le parti conservateur ou le système de santé de leur île natale. Joe Talbot et son gang martyrisent des guitares et une batterie qui ne leur ont rien fait, et balancent leurs déflagrations sans temps mort, alliant conscience sociale et boucan d'enfer avec une santé et une énergie qui laisse pantois. Paresseux (iddles), ils ne sont certes pas.